Artifakt.io lance son service de déploiement pour AWS

Jeune startup française basée à Paris, Artifakt vient de lancer son service de déploiement d’applications automatisé. Pour le moment, seul Amazon Web Services est supporté. Le service est présenté comme un Appstore du cloud mais la comparaison n’est pas forcément valable. Car le service est là avant tout pouvoir créer l’infrastructure et déployer l’application sur celle-ci. Par contre, il y a aussi un niveau de gestion des apps déployées depuis l’interface Artifakt. 

Par contre, si on choisit de déployer un CMS Drupal (ou autre), vous pouvez déployer depuis ce service un Drupal vierge ou votre app Drupal directement. On déploie tout d’abord l’infrastructure (le service se connecte à votre compte AWS) puis depuis un référentiel projet / code, Artifaft va pouvoir déployer votre app depuis ce référentiel. 

Le processus est simple :

1 je choisis le type d’application : le service propose différents types d’applications

2 je choisis et déploie l’infrastructure nécessaire : le service propose différents templates selon les besoins (petit serveur, serveur + base, montée en charge, etc.). Le service va provisionner les services AWS nécessaires et les configurer

3 une fois l’infrastructure prête : je déploie mon application

Le service provisionne les services IaaS et PaaS. Vous pouvez gérer depuis l’interface vos déployer, la mise à jour de l’application et de l’infrastructure. Ce dernier point est important lorsque AWS met à jour des services. Par contre, l’administration AWS reste côté AWS, Artifakt n’est qu’une surcouche. La partie SLA reste lié à AWS ou à l’infogéreur.

Les templates utilisent le service CloudFormation et les API AWS. Si on veut simplifier, il s’agit d’une combinaison de templates cloud et d’Infrastructure as Code mais packagé en un seul environnement et vous ne codez pas le code infra comme dans Ansible ou TerraForm. Des options sont disponibles comme le serveur de cache ou le CDN. 

Le modèle économique est simple : à partir de 69 € / mois. A ce prix vous avez droit à 2 environnements déployés (ex. : stagging et production). Si vous avez 5 environnements (donc 5 apps), vous payez en conséquence.

Aujourd’hui, le service est lancé pour l’Europe. Début 2018, il est prévu d’ouvrir des bureaux aux Etats-Unis et de renforcer les équipes. Artifakt devra rapidement ajouter des clouds publics tels que Google ou Microsoft, voire, IBM. Actuellement, les clients sont principalement les agences web ou les entreprises qui veulent gérer les applications ou encore les infogéreurs.