IBM dévoile un nouveau mainframe adapté au Cloud sous la forme d’une armoire unique

IBM annonce ses nouveaux mainframes adaptés au Cloud – l’IBM z14 Modèle ZR1 et l’BM LinuxONE Rockhopper II, les derniers nés de la famille de technologie mainframe Z14 annoncée en 2017.

Les nouveaux systèmes sont conçus sous forme d’une armoire unique au standard  19 pouces,  facilitant leur implantation dans les centres informatiques dédiés au Cloud et dans les environnements de Cloud privé.

« Cela apportera la puissance de l'IBM Z à un nombre encore plus grand de clients recherchant une sécurité à toute épreuve avec un chiffrement systématique, de l’apprentissage automatique (machine learning), l’ouverture sur le Cloud et des applications analytiques performantes », a déclaré Ross Mauri, general manager de la division IBM Z. « Non seulement cela améliorera la sécurité et les capacités des environnements Cloud sur site et hybrides des clients, mais nous allons aussi déployer ces nouveaux systèmes dans nos centres informatiques Cloud IBM pour faire face à des volumes de données de plus en plus importants tout en garantissant sécurité et performances. » 

Capables de traiter plus de 850 millions de transactions entièrement chiffrées par jour sur un seul système, les nouveaux mainframes ne requièrent pas d'espace, de refroidissement ou d'alimentation spécifiques, mais offrent néanmoins une technologie IBM de chiffrement systématique et une technologie Secure Service Container pour des données sécurisées à grande échelle.

Les nouveaux systèmes IBM, souligne Big Blue, sont conçus pour apporter une sécurité de pointe dans les environnements Linux grâce à une large utilisation de la technologie IBM Secure Service Container. Des mesures peuvent maintenant être prises pour protéger les données contre les menaces internes au niveau du système provenant d’utilisateurs avec des droits d'accès critiques ou des pirates informatiques qui obtiennent les informations d'identification de l'utilisateur, ainsi que des menaces externes sans modification de l'application. Les développeurs de logiciels ont l’avantage de ne pas avoir à créer de dépendances propriétaires dans leur code pour tirer parti de ces capacités de sécurité avancées. Une application doit uniquement être placée dans un container Docker pour être prête pour le déploiement de Secure Service Container, et l'application peut être gérée à l'aide des outils Docker et Kubernetes inclus rendant les environnements Secure Service Container faciles à utiliser.

Cette fonctionnalité unique fournit une partition logique sécurisée et le chiffrement de toutes les données au sein de cette partition. Les DSIs et les fournisseurs de services peuvent fournir ces environnements à leurs utilisateurs finaux sans risquer de compromettre la confiance qu'ils ont, tout en respectant les réglementations en vigueur dans leur secteur d’activité.

Un centre informatique Cloud dans une seule armoire

Les nouvelles offres z14 et LinuxONE apportent également une augmentation significative de la capacité, des performances, de la mémoire et du cache dans presque tous les aspects du système. Une refonte complète du système offre cette croissance de capacité dans un espace inférieur de 40% et est standardisée pour être déployée dans n'importe quel centre informatique. Le z14 ZR1 annoncé aujourd'hui peut constituer la base d'une solution IBM de Cloud privé, en créant un « datacenter in a box » en co-localisant le stockage, le réseau et d'autres éléments dans la même armoire que celle du serveur mainframe.

Les nouveaux systèmes offrent :

  • 10% de capacité en plus par rapport à leur prédécesseur, le z13s et 2 fois plus (8 TB) de mémoire (z14 ZR1).
  • Plus de 850 millions de transactions entièrement chiffrées par jour sur un seul système (z14 ZR1).
  • Un châssis au standard de 19 pouces, 50% de capacité en plus et 2 fois plus (8 To) de mémoire que la version précédente (Rockhopper II).
  • Une infrastructure certifiée Docker pour Docker EE avec gestion intégrée et montée en charge jusqu'à 330 000 containers Docker – permettant aux développeurs de développer des applications hautes performances et d'adopter une architecture de micro-services sans latence ni contraintes d’extension (Rockhopper II).