Newton d'OpenStack offre une plate-forme de cloud unique pour la virtualisation, le Bare Metal et les conteneurs

La communauté OpenStack présente aujourd'hui Newton, 14ème version du logiciel open source le plus vastement utilisé pour la construction de clouds. Les nouvelles fonctionnalités du service d'approvisionnement Bare Metal Ironic, de l'outil de gestion de clusters pour l'orchestration de conteneurs Magnum, et du projet de mise en réseau de conteneurs Kuryr, intègrent de façon plus transparente les conteneurs, ainsi que l'infrastructure virtuelle et physique sous un seul système de contrôle. Ces nouvelles capacités traitent davantage de cas d'utilisation pour les organisations avec des environnements hétérogènes, qui cherchent de la vitesse et des facilités pour les développeurs via les nouvelles technologies telles que les conteneurs, et ayant des charges de travail nécessitant des machines virtuelles ou architectures à plus haute disponibilité.
En plus d'améliorer l'expérience utilisateur dans la gestion de clusters et la mise en réseau de conteneurs, Newton offre de l'évolutivité et la résilience. Les nouvelles fonctionnalités seront présentées lors du prochain OpenStack Summit qui aura lieu du 25 au 28 octobre prochain à Barcelone, en Espagne.

Amélioration de l'évolutivité
La version Newton réduit considérablement les obstacles architecturaux et fonctionnels à l'évolutivité, y compris la capacité d'élasticité à travers diverses plates-formes et zones géographiques. Cela renforce davantage la position d'OpenStack en tant que solution optimale pour les clouds de toutes tailles. Les nouveautés comprennent l'amélioration des capacités d'élasticité dans Nova, Horizon et Swift, l'optimisation des cellules V2 pour la mise à l'échelle horizontale des environnements d'exploitation Nova, l'ajout de la convergence par défaut dans Heat, et des améliorations en terme de gestion d'utilisateurs multiples dans Ironic. 

Amélioration de la résilience
Newton se distingue également par ses améliorations en matière de haute disponibilité, adaptabilité et auto-guérison, offrant aux opérateurs une plus grande assurance de stabilité, quelle que soit la charge de travail. Cinder, Ironic, Neutron et Trove font partie des projets dont les fonctionnalités en termes de haute disponibilité ont été améliorées. Newton comporte également des améliorations en matière de sécurité. Par exemple, Keystone propose des mises à jour qui incluent la conformité PCI et le cryptage des données d'identification. Cinder offre une assistance pour saisir à nouveau des volumes cryptés ou non cryptés et vice versa. Les améliorations supplémentaires de Cinder incluent le support de micro versions, la possibilité de supprimer des volumes avec snapshots à l'aide de la fonction en cascade, et un service de sauvegarde à échelle flexible.

Meilleure expérience utilisateur
La version Newton fait d'OpenStack la meilleure plate-forme de cloud pour la virtualisation, le bare metal et les conteneurs, et facilite davantage l'utilisation pour les opérateurs et développeurs d'applications, rendant OpenStack plus facile à configurer, exploiter, modifier et réparer, avec une plus grande automatisation. Magnum fournit des outils d'orchestration de conteneurs appelés Swarm, Kubernetes et Mesos. Les nouvelles fonctionnalités de Magnum incluent un Guide d'installation centré sur l'opérateur, un support pour les pilotes enfichables, le support de clusters Kubernetes sur des serveurs bare metal, et la création de clusters asynchrones. Pour l'approvisionnement général bare metal, Ironic ajoute la mise en réseaux d'utilisateurs multiples et une intégration plus étroite avec Magnum, Kubernetes et Nova ; par ailleurs, Kolla prend désormais en charge le déploiement sur bare metal. Kuryr apporte les capacités de mise en réseau de Neutron vers des conteneurs, rendant l'intégration de Swarm et l'intégration de Kubernetes disponibles pour la première fois. Une autre caractéristique phare de Kuryr est la capacité d'imbriquer les machines virtuelles grâce à l'intégration avec Magnum et Neutron (publication anticipée). Pour soutenir les configurations des réseaux de télécommunications courants, les machines virtuelles compatibles VLAN permettent aux entreprises d'utiliser leurs VNFs existantes dans un cloud OpenStack ainsi que des VLAN spécifiques aux utilisateurs pour la fourniture de service. Nova ajoute des paramètres de configuration mutables, permettant aux opérateurs de recharger certains paramètres de configuration sans redémarrer le nœud. En outre, la fonction "get-me-a-network" de Nova simplifie la configuration du réseau.
« La communauté OpenStack vise à rendre les clouds plus accessibles pour les utilisateurs.  Cela est clairement le cas dans la version Newton, qui aborde les principaux besoins des utilisateurs en offrant davantage de sécurité, résilience et choix aux opérateurs de clouds et développeurs d'applications », a déclaré Jonathan Bryce, directeur exécutif de la Fondation OpenStack. « Les nouvelles fonctionnalités et améliorations de Newton soulignent la puissance d'OpenStack : il traite des charges de travail plus importantes, de plus de manières et à travers plus de secteurs dans le monde. OpenStack est une plate-forme de cloud regroupant tout en un seul endroit : ressources informatiques, réseau, stockage et technologies de cloud innovantes ».

Disponibilité de la version Newton
OpenStack Newton a été conçu et réalisé par une communauté internationale de 2581 développeurs, opérateurs et utilisateurs à travers 309 organisations. L'écosystème OpenStack lancera le déploiement des produits et services basés sur OpenStack Newton dans les semaines et mois à venir. Les utilisateurs peuvent trouver les services de distribution et fournisseurs de services de clouds d'OpenStack Powered répondant aux tests d'interopérabilité dans l’OpenStack Marketplace. Pour un aperçu de Newton, regarder une vidéo de démonstration ou télécharger le code source libre, cliquez ici.