Red Hat annonce sa dernière version d’OpenStack pour environnements de production, les clouds d’entreprises et de fournisseurs de services

Red Hat annonce la disponibilité de Red Hat OpenStack Platform 10, sa solution Infrastructure-as-a-Service (IaaS) cloud agile et massivement scalable. Basée sur la version upstream ‘Newton’ d’OpenStack, Red Hat OpenStack Platform 10 s’enrichit de nouveautés en faveur de l’évolutivité des systèmes, de l’administration simplifiée de l’infrastructure et d’une meilleure orchestration, et avec également des gains de performance réseau et plus de sécurité. De surcroît, Red Hat OpenStack Platform 10 inaugure un nouveau format de cycle de vie, avec jusqu’à 5 ans de support en option.

Red Hat OpenStack Platform 10 est une plateforme cloud, reposant sur la  fondation Red Hat Enterprise Linux. Intégrant le code OpenStack renforcé par la communauté de Red Hat, Red Hat OpenStack Platform offre l’agilité nécessaire pour monter en charge et satisfaire plus rapidement la demande des clients sans aucun compromis de disponibilité, de performance ni de sécurité IT. Red Hat OpenStack Platform inclut aussi Red Hat CloudForms, une plateforme d’administration et de monitoring de cloud hybride qui supervise non seulement les composants de l’infrastructure OpenStack mais aussi les charges de travail de chaque cloud OpenStack. Enfin, une capacité de stockage de 64 To est fournie avec Red Hat Ceph Storage, afin que les utilisateurs puissent mieux évaluer les qualités de flexibilité et d’évolutivité massive de la meilleure solution de stockage Ceph pour les environnements OpenStack.

Voici quelques-unes des nouveautés et améliorations de Red Hat OpenStack Platform 10 :

Une expérience utilisateur plus rationnelle encore, avec une interface graphique plus simple à utiliser qui facilite les procédures d’installation et d’administration. Conçue pour être utilisée en production, l’interface utilisateur de Red Hat OpenStack Platform director intègre plusieurs nouvelles fonctions, l’automatisation des mises à jour et montées en niveau (y compris Ceph) notamment, une capacité de configuration réseau plus évoluée, des fonctions de haute disponibilité, et la possibilité de déployer le partage de fichiers via le service Manila, au moyen des pilotes intégrés de NetApp et Red Hat Ceph Storage.

Une meilleure flexibilité en faveur de l’évolutivité par l’introduction de services et de rôles d’administration personnalisables via le directeur de Red Hat OpenStack Platform. Les opérateurs Cloud peuvent désormais contrôler leur environnement OpenStack à un degré plus granulaire en personnalisant les services OpenStack pour qu’ils s’exécutent et évoluent indépendamment les uns des autres. Cette flexibilité accrue est utile pour déployer des services adaptés aux besoins spécifiques de chaque organisation vis-à-vis de ses charges de travail.

L’accès garanti aux données par des améliorations de la sécurité, notamment de haute disponibilité pour les déploiements à grande échelle. Le chiffrement du stockage d’objet et des jetons de sécurité éphémères viennent renforcer les mesures de sécurité et réduire le risque de détournement des données en cas de vol.

Optimisation des performances pour les charges de travail intensives via le nouveau composant data plane developer kit (DPDK) d’Open vSwitch, et la prise en charge du standard SR-IOV (single-root input/output virtualization), à des niveaux comparables aux performances de serveurs nus. De plus, l’acheminement réseau est désormais plus flexible et rapide, les clients ayant le choix entre routage centralisé ou distribué (DVR).

Nouveau programme de certification matérielle « ready state », basé sur OpenStack Ironic. Red Hat supporte déjà des plug-ins matériels certifiés pour plusieurs composants d’OpenStack. Ce nouveau programme élargit le choix des options matérielles pour les configurations automatisées de serveurs nus. Dell est le premier partenaire certifié « ready-state » pour Red Hat OpenStack Platform 10. D’autres suivront bientôt.

Red Hat OpenStack Platform 10 introduit également un programme d’intégration continue distribuée, distributed continuous integration (DCI), avec ses partenaires Dell, NEC et Rackspace. Cette approche collaborative des tests vise à aider les partenaires à mieux se préparer aux versions futures de Red Hat OpenStack Platform. Quant aux clients, ils sont certains d’obtenir des solutions cloud de grande qualité et plus stables, testées à de nombreuses reprises.

Jusqu’à 5 ans de support du cycle de vie

Pour aider ses clients à bénéficier d’une stabilité à long terme pour leurs charges de travail spécifiques, Red Hat OpenStack Platform 10 introduit un double modèle de support du cycle de vie avec des abonnements au choix pour leurs opérations stratégiques. Ce nouveau modèle propose de choisir une nouvelle version « Long Life » de Red Hat OpenStack Platform, avec un cycle de vie du produit de trois ans et, en option, deux années supplémentaires de support du cycle de vie étendu (extended life cycle, ELS). Les clients peuvent aussi se focaliser sur les nouvelles fonctionnalités des dernières versions de Red Hat OpenStack Platform via des mises à niveau tous les six mois ou 1 an.

Les versions Long Life de Red Hat OpenStack Platform seront proposées toutes les trois versions, à commencer par Red Hat OpenStack Platform 10. Les versions intermédiaires seront accompagnées d’un an de support du cycle de vie.