Windows Server 2016 est disponible

Microsoft vient d'annoncer la disponibilité deWindows Server 2016. Un billet de blog en décrit brièvement les aspects principaux.

Ceux-ci souhaitent en apprendre plus sur Windows Server 2016 peuvent télécharger sa fiche technique (datasheet) sur le site dédié mentionné plus haut.

Ce document nous apprend que Microsoft a fait de très gros efforts en ce qui concerne la sécurité. Windows Server 2016 apporte par exemple la fonctionnalité Shielded Virtual Machines, qui une protection des machines virtuelles consistant en un cryptrage de celles-ci par BitLocker. Ce cryptage permet d'assurer qu'un agent du nom de Host Guardian Service n'accepte que des hôtes approuvés.

Windows Server 2016 protège les logins distants et permet de donner des droits d'administration au compte-goutte, avec Just-In-Time administration et Just Enough Administration.

Windows Server 2016 est conçu pour déjouer les attaques par corruption mémoire et de plus les applications qui tournent sous Hyper-V ne partagent pas le même noyau que les applications qui tournent avec d'autres conteneurs

Windows Server 2016 pense à ne pas encombrer les datacenters avec sa version Nano Server, surnommé l'OS juste suffisant, dont l'image est 25 fois plus petite que Windows Server.

Plus généralement, Windows Server 2016 vient en trois éditions que Microsoft décrit ainsi : Datacenter, pour les entreprises qui ont des besoins illimités en virtualisation, Standard pour les entreprises qui ont besoins limités en virtualisation mais qui ont besoin d'un système d'exploitation de serveur robuste etEssentials, qui conviendra aux entreprises de moins de 50 personnes.

Dans tous les cas, il y a trois options d'installation:

Server with Desktop Experience qui contient l'interface graphique Windows, ce qui permet d'y faire tourner des applications qui ont des interfaces utilisateurs graphiques et qui permet le contrôle par bureau à distance.

Server Core qui est le serveurs sans le support graphique mentionné ci-dessus

Nano Server l'installation ultra légère, idéale pour faire tourner des applications native cloud, basées sur les conteneurs et sur les micro-services.