Project Olympus : un design serveur cloud open source

Le matériel ouvert, ou Open Hardware, n'est pas une nouveauté. Dans de nombreux domaines, l'open hardware existe et prospère. Dans le monde serveur, l'initiative OpenCompute existe depuis plusieurs années pour proposer des spécifications standards et ouvertes à tout le monde. Microsoft a dévoilé un nouveau serveur dédié à la montée en charge massive et bien entendu au cloud computing. Microsoft collabore depuis plusieurs années au projet OpenCompute.

Ce projet dévoilé le 31 octobre dernier est baptisé "Project Olympus". Le nouveauté est l'extrème modularité de l'esnemble, le coût (qui se veut limité) et l'efficacité énergétique. La lame repose sur une carte mère universelle, avec une haute disponibilité électrique, incluant des batteries. Le design est en 1U / 2U, avec une haute densité de stockage (option). L'un des objectifs est d'uniformiser les lames serveurs et le datacenter dans son ensemble, ainsi, le matériel sera basé sur le même design, facilité la maintenance tout en minimisant les coûts de fabrication et de maintenance. 

Basiquement, Olympus propose les ventilations, l'emplacement batteries, de la DDR4, emplacements CPU, stockage (NVMe SDD). L'objectif d'Olympus n'est pas de fournir un design ou un serveur de production clé en main mais de proposer à la communauté une base commune et universelle sur laquelle travailler et surtout mettre en place les process de fabrication. Par ce biais, Microsoft veut jouer sur tous les tableaux de l'Open Hardware. 

Le Project Olympus est une approche intéressante car il inclut le design, les modules, défini le hardware de base, etc. Pour nous, l'OpenCompute va s'imposer de plus en plus même auprès des constructeurs de serveurs car les entreprises et les fournisseurs de services cloud / web vont de plus en plus utiliser ces designs universels et éviter de s'enformer dans des interfaces plus ou moins fermées. 

Tous les détails sont sur GitHub : https://github.com/opencomputeproject/Project_Olympus