Le Cloud en 2017. A quoi s’attendre ?

La plupart des entreprises ayant engagé leur transition vers le numérique, le Cloud devient le meilleur allié des DSI. Cette fin d’année est l’occasion de se pencher sur les grandes tendances qui attendent le marché du Cloud en 2017, entre l’avènement du Cloud hybride, l’augmentation des besoins autour de la sécurité face aux récentes actualités ou encore les nouveaux services et outils.

1. La transformation numérique va accélérer l’adoption du Cloud

Le Cloud fait partie des 10 tendances clés selon IDC FutureScape Report : « C'est plus précisément le Cloud qui devrait être le grand gagnant de cette transformation numérique de l'économie, avec 67% des budgets IT qui seront alloués à des offres dans le Cloud d'ici 4 ans ».  

Et toujours selon IDC, 75% des 500 plus grandes entreprises du monde disposeront d’une équipe dédiée à la transformation numérique. Parallèlement, les technologies liées au Big data, au Cloud, à la mobilité et aux réseaux sociaux continueront à se développer de façon exponentielle et constitueront près de 75 % des dépenses IT. Les plateformes cloud collaboratives industrielles devraient, quant à elles, tripler d'ici 2018. Enfin, IDC précise que les cloud brokers devraient se multiplier pour répondre à un besoin croissant du support utilisateurs.

2. Poste à pourvoir : Chief Digital Officer

Pour piloter cette transformation numérique, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à se doter d’un nouveau profil, celui de Chief Digital Officer. Plutôt que concurrents, le DSI et le CDO devront parvenir à travailler ensemble pour piloter la transformation numérique de l’entreprise et engager de nouveaux projets basés sur le Cloud.

3. Le grand gagnant : le Cloud hybride

VMware et AWS se sont notamment rapprochés pour constituer une alternative à Microsoft Azure. Cela montre la nécessité pour les entreprises d’avoir une solution hybride prenant en compte des environnements existants et historiques (sous VMware) et pouvoir démarrer de nouveaux services sur des environnements de Cloud Public.

La transformation numérique s’accélère et les entreprises n’ont pas le temps de réécrire leurs applications, d’où l’intérêt du Cloud Hybride. 

4. Les services Cloud de stockage objet vont se développer

Le volume de données produites au niveau mondial a littéralement explosé : 90% des données ont été créées au cours des deux dernières années. Les besoins de stockage sont donc de plus en plus importants, et les entreprises vont devoir faire face à un véritable challenge. Dans ce contexte, les entreprises vont être amenées à utiliser des services Cloud de type Stockage objet.

5. Une priorité : la sécurité des données

Les récentes attaques ayant ciblé OVH ou Krebsonsecurity.com ont mis en lumière la montée en puissance des attaques DDoS utilisant notamment des objets connectés sur Internet, et les failles de sécurité de ces derniers.

De nombreuses solutions dédiées à la sécurité du Cloud sont apparues récemment sur le marché. Les solutions dites de « Security as a service » permettent notamment un déploiement simplifié - sans nécessité d’installation d’équipements physiques – et couvrent un périmètre plus large – données/emails, web, sites, objets, gestion des accès et des identités, Cloud Access Security Broker, etc.

6. L’entreprise définitivement dépendante de son SI

Le baromètre des risques réalisé en 2016 par l’assureur Allianz met en avant l’interruption d’activité comme le premier risque auquel doivent faire face les entreprises. Les cyber-risques arrivent en 3ème position alors qu’ils se hissaient au 5ème rang en 2015 et au 8ème rang en 2014. Dans 60% des cas, les incidents liés aux cyber-risques engendrent une interruption de service. Ces chiffrent témoignent de l’accélération de la digitalisation de l’entreprise.

7. La conteneurisation vouée à se démocratiser

Les technologies de conteneurisation constituent une petite révolution dans l’univers du Cloud. Ces conteneurs permettent d’embarquer une application afin de l’exécuter sur tous les types de serveurs. En supprimant les limites liées à l’OS, les conteneurs permettent d’étendre et d’ajouter des ressources facilement, ce qui représente des perspectives d’évolutivité extraordinaires. Le conteneur simplifie également la couche entre l’équipement physique et les applications, ce qui offre une plus grande réactivité et d’évoluer en fonction des besoins.

L’année 2016 devait voir apparaître les premiers cas de déploiements de conteneurs et des premiers retours d’expérience d’utilisation de conteneurs en production sont effectivement disponibles. Nous pouvons donc prédire un vrai décollage pour les technologies en 2017.

Charlotte Petyt, responsable produits Scalair