Avis d'experts

SaaS vs Open Source : quelle technologie choisir pour son site Internet ?

Selon une étude américaine, North Bridge Venture Partners, 74% des entreprises ont adopté la technologie SaaS pour leurs équipements en 2016 contre 13% seulement en 2011. Pour la première fois, le SaaS a connu une croissance trois fois supérieure à l’Open Source.

Par : 
Laurent Bizot, Directeur de l’Expérience Client Oxatis

La sécurité des environnements cloud actuels : suivez le guide !

Les grandes entreprises ont rapidement adopté le cloud computing au cours des 10 dernières années, et cette tendance, loin de fléchir, devrait même s’accélérer. Les infrastructures cloud privées, et notamment la virtualisation et les réseaux SDN, contribuent à transformer les centres de données qui hébergent la majorité des charges serveur corporate dans le monde. Les entreprises adoptent également les clouds publics à un rythme effréné, souvent associés à un rétro-lien vers un environnement sur site pour définir, in fine, un cloud hybride.

Par : 
Christophe Auberger, Directeur Technique France, Fortinet

Contrôle des accès réseaux : comment ne pas affecter la sécurité informatique ?

Dans une salle de spectacle, votre billet vous donne accès à une certaine rangée de fauteuils, voire à une place numérotée. En entreprise, c’est différent : l’accès distant à un réseau d’entreprise requiert une connexion VPN permettant un accès complet aux infrastructures. Du point de vue de la sécurité, c’est un véritable cauchemar. A l’ère du Cloud, les utilisateurs vont et viennent librement entre les ressources réseau de l’entreprise et une multitude de services Cloud publics, grâce à cet outil d’accès universel qu’est le navigateur web.

Par : 
Emmanuel Schupp, Directeur Général chez Citrix France

De l'IoT (Internet des Objets) à l'AoT (Analytics des Objets)

La déferlante « internet des objets » (ou IoT) bat son plein. Gartner prédit qu'en 2017 plus de 6 milliards d'objets seront connectés, et que l'on atteindra les 20 à 25 milliards en 2020. Parmi ces objets, on retrouvera des objets personnels grand publics (comme les montres, ou les trackers d'activités), des accessoires électroménagers, et bien sûr de très nombreux capteurs sur des produits manufacturés (automobiles, trains, bateaux, ...) ou dans des installations industrielles (réseaux, usines, centrales de production,...).

Par : 
Marie-Luce Picard, Principal Manager, Delivery Lead, Think Big, a Teradata Company

Plateformes prédictives: comment arbitrer entre mutualisation et rétention des données ?

Les technologies de Machine Learning ne tiennent leurs promesses d’automatisation des traitements que lorsqu'elles disposent de données suffisamment représentatives du domaine auquel elles s’appliquent. La détection des spams est d'autant plus efficace que l'algorithme d’apprentissage a été alimenté de nombreux exemples. Un système de pilotage de voiture autonome ne sera opérationnel que s’il a appris à reconnaître les autres véhicules et la signalisation routière à partir d'images prises dans la circulation.

Par : 
Jean-Cyril Schütterlé, Directeur Produit et Data Science de Sidetrade

Channel : s'adapter au besoin de spécialisation du Cloud

Nous sommes entrés dans une nouvelle ère du Cloud Computing : aujourd'hui, les partenaires les plus avancés sont ceux qui reconnaissent la valeur de la spécialisation sur des produits ou services spécifiques. Avoir un statut d'expert est un argument de poids sur un marché ayant désespérément besoin de compétences pour mettre en place des offres multi-Clouds complexes. En 2017, la clé pour nos partenaires sera de répondre à cette attente en adaptant leurs qualifications.

Par : 
Jean d'Ornano Responsable des partenariats chez VMware France

Cloud public : Le risque mortel d’une guerre des licences !

Il y a peu, Oracle a indirectement annoncé une augmentation de ses coûts de licences de bases de données pour des machines virtuelles hébergées dans le cloud. Cela se fait par un tour de passe-passe dont les éditeurs ont le secret afin de doper leur chiffre d’affaires sans vendre plus. Jusqu’ici, un CPU virtuel de machine virtuelle équivalait à un demi CPU physique. Cela ne sera désormais plus le cas. Les licences Oracle pour le cloud vont donc couter deux fois plus cher !

Par : 
Christophe Lejeune, Directeur Général d’Alfa Safety

Pages