90% des dirigeants estiment que l'IA contribuera à la diversité de la pensée humaine, selon une étude de Tata Communications

Tata Communications dévoile une nouvelle étude réalisée auprès de 120 leaders mondiaux et qui conclut à un impact positif de l'IA dans l'environnement de travail de demain. Détournant le débat des craintes dystopiques pour l'orienter vers la collaboration humaine et la diversité cognitive, cette étude envisage l'IA comme un moyen d'enrichir et non pas de remplacer la pensée humaine. Elle y voit des opportunités intéressantes pour les entreprises et leurs employés selon les éclairages apportés par de grands leaders comme Tony Blair, directeur exécutif de l'Institute of Global Change et ancien Premier ministre britannique, pour lequel « l'IA (nous) permettra de faire ce pour quoi nous sommes faits : nous concentrer sur la pensée complexe, la stratégie et préparer le chemin pour l'innovation. »

Eléments marquants de la nouvelle étude :

  • Neuf dirigeants sur dix (90%) estiment que la diversité cognitive est importante dans le domaine du management.
  • Trois personnes sur quatre (75%) parmi le panel interrogé pour cette étude pensent que l'IA créera de nouveaux emplois.
  • Plus de 90 pour cent (93%) d'entre elles sont convaincues que l'IA améliorera le processus décisionnel.

Ken Goldberg, professeur à l'université de Berkeley et co-auteur du rapport, observe que « les idées répandues concernant l'IA se concentrent sur une « singularité » - une époque hypothétique à laquelle l'intelligence artificielle aura surpassé l'homme. Toutefois, un intérêt se développe actuellement pour la « multiplicité », autrement dit l'utilisation de l'IA pour faciliter la collaboration entre machines et humains dans le but d’innover et de résoudre des problèmes. Cette étude menée auprès de dirigeants en collaboration avec Tata Communications révèle que la multiplicité, qui constitue une vision positive et inclusive de l'IA, gagne du terrain. »

Vinod Kumar, directeur général de Tata Communications, souligne quant à lui que « l'IA est désormais perçue comme un nouveau type d'intelligence qui peut compléter les types existants que sont l'intelligence émotionnelle, sociale, spatiale et créative. Le pouvoir transformationnel de la multiplicité réside dans sa capacité à améliorer la diversité cognitive en combinant les différents types d'intelligence d'une manière nouvelle au profit de toutes les entreprises et de leurs employés. »

Outre l'enquête menée auprès de 120 dirigeants, l'étude s'appuie également sur 15 entretiens approfondis avec des chefs d'entreprises, cadres et leaders d'opinion, ainsi que sur des forums de discussion ayant réuni des experts renommés dans différentes disciplines : IA, apprentissage machine, design, art, administration, politique, éthique, entrepreneuriat, économie comportementale, journalisme, ingénierie et ressources humaines.

D’autres points à retenir :

L'IA peut améliorer la diversité cognitive au sein des groupes

Il est de plus en plus communément admis que la diversité de pensée produit de meilleurs résultats dans le cadre de projets. Les dirigeants d'entreprises estiment que l'IA pourrait permettre de créer et maintenir des groupes de travail qui favorisent cette diversité cognitive.

L'IA peut aider les employés à gagner en agilité et à faire preuve de curiosité.

La quasi-totalité (93%) des chefs d'entreprises interrogés dans le cadre de l’étude s'accordent à dire que l'IA peut améliorer l'implication des employés. Elle peut évaluer les compétences de chaque employé et les priorités en matière d'innovation et suggérer des activités pour encourager la pensée créative à tous les niveaux de l'organisation hiérarchique. Elle contribue ainsi à la démocratisation du processus créatif et à une plus grande implication de l'ensemble des employés.

L'IA peut améliorer la collaboration humaine

Les entreprises sont de plus en plus multiculturelles, mais la diversité des langues et cultures constitue parfois un obstacle à la collaboration. La plupart (80%) des dirigeants interrogés conviennent que l'IA faciliterait la constitution, l'organisation et la communication des équipes, notamment à l’international.

La structure de travail est appelée à changer et nécessitera une plus grande agilité et flexibilité

Pour 75% des cadres, l'IA devrait se traduire par des créations de postes au sein de leur entreprise.  Elle pourrait permettre aux employés de se libérer des tâches fastidieuses et répétitives pour se recentrer sur la communication et l'innovation. Le travail ne sera plus basé sur des tâches mais sur une stratégie et favorisera la curiosité et la pensée créative parmi les employés.