Alibaba Cloud : l’ambition de concurrencer Google, Microsoft, Amazon, IBM

Alibaba Cloud est l’émanation du géant chinois Alibaba. Omniprésent en Chine et en Asie, c’est une des plus puissantes entreprises de l’empire du milieu. La partie cloud computing revient à Alibaba Cloud, un peu comme Amazon et Amazon Web Services. Le fournisseur a ouvert un bureau en France. Pourquoi la France ? Car c’est le 3e marché cloud européen précise Kevin Liu . L’un des intérêts du paysage français est sa diversité entre industrie, finance - assurance, startup, Station F, etc. 

Alibaba a été créé il y a 18 ans. La business unit cloud est encore petit et plutôt en mode startup comme aime à le préciser Kevin Liu, Country Manager France de Alibaba. Mais la petite équipe connaît une forte croissance : de 1 personne à la fondation du bureau parisien à +20 aujourd’hui. Il n’y a quasiment pas d’administratif, la moitié des salariés se concentre sur le commercial. Les ingénieurs et formateurs forment le reste de la troupe. Alibaba Cloud propose en effet du support, des architectes solutions pour aider les entreprises à concevoir et finaliser un projet, assurer les premiers développements et le support. Une certification est même proposée.

Aujourd’hui, deux types de clients sont principalement ciblés : 

- approche très verticale du marché : Alibaba Cloud propose en effet une série de solutions pré-packagées pour le commerce, l’industrie, les médias. Alibaba Cloud profite du savoir-faire d’Alibaba dans ces verticaux.

- les startups sont tout naturellement une cible prioritaire. Un programme dédié a été mis en place avec des « coupons » de ressources cloud, accompagner à l’international. Alibaba peut aussi mettre en relation les jeunes pousses et des investisseurs.

Autre axe important : séduire les développeurs et développer une communauté : c’est un élément important. Il faut évangéliser les développeurs, montrer les solutions. Les étudiants ne sont pas oubliés. Récemment, un partenariat a été signé avec Telecom Paris Tech. 

Alibaba Cloud a l’ambition d’adresser les trois couches traditionnelles du cloud : 

- SaaS : marketplace, services hostés par le fournisseur

- PaaS : services IA & ML, bases de données, Hadoop, chaine DevOps, etc.

- IaaS

Sur la partie purement PaaS, citons quelques services :

Function compute : un environnement de production serverless qui permet de se passer des problématiques de management de l'infrastructure et permet aux développeurs de se concentrer sur le code. Il supporte les technologies Node.js, Python, Java et PHP.

Application Realtime Monitoring Service : Ce PaaS aide les développeurs à mettre en place des fonctionnalités de business monitoring. Il permet de mettre en place des systèmes de réponse en temps réel pour le monitoring des frontends, des applications mais aussi de fonctionnalité customs. La plupart des langages sont supportés pour l'intégration. 

Tracing Analysis : Un outil qui permet de diagnostiquer et d'analyser rapidement les performances des applications pour identifier les bottlenecks sur les infrastructures distribuées. La plupart des langages sont supportés pour l'intégration.

Comme d’autres fournisseurs, Alibaba Cloud regarde activement les nouveaux marchés tels que les IoT et le Edge Computing. Ces approches sont totalement dans la stratégie mondiale du groupe, recadre Kevin Liu. Pour ce faire, on dispose d’une gateway IoT, services pour faire du Big Data. D’ailleurs, le groupe a une Business Unit dédiée IoT. Elle travaille avec les industriels et les standards du marché : LORA, Volvo, les opérateurs telco, Schneider, etc. La 5G, qui commence à se déployer, est l’une des priorités. D’ailleurs Alibaba propose son propre OS dédié IoT. Mais celui-ci est pour le moment cantonné en Chine. Cependant, il n’est pas impossible qu’il puisse être proposé en Europe dans les prochains mois. Le système vient avec des SDK et un écosystème existant. 

Côté datacenter, Alibaba Cloud a ouvert des datacenters en Allemagne et en Angleterre. En France, pour le moment, le fournisseur se contente de dire qu’il regarde les opportunités d’implantation. Difficile d’imaginer l’absence du fournisseur en France car les principaux concurrents possèdent déjà leurs datacenters et cela répond aussi à une logique marché pour rassurer les entreprises. Pour Alibaba Cloud, ces datacenters sont là pour hoster les services, déployer les couches réseaux, le CDN, etc. 

Pour les entreprises / utilisateurs français, le fournisseur chinois les aide de plusieurs manières :

- approche multi-cloud

- transformation digitale de l’entreprise

- accompagner l’entreprise en Asie ou en Chine si cela est nécessaire

Alibaba Cloud est un fournisseur à surveiller de près en 2019. Au regard des IBM, Microsoft, Google, Amazon, il est minuscule sur le marché européen mais l’ambition est là et son approche se veut pragmatique en ciblant des marchés précis et ne pas vouloir s’épargner, dans un premier temps. 

François Tonic