AMD et Oracle collaborent pour proposer des offres basées sur les processeurs AMD EPYC dans le Cloud

Lors de l’Oracle OpenWorld 2018, AMD  a annoncé la disponibilité des premières instances AMD EPYC sur l’infrastructure Oracle Cloud. Oracle devient ainsi le fournisseur de cloud public le plus important à disposer d’une version avec les processeurs AMD EPYC, dans son offre Bare Metal. Les processeurs AMD EPYC de la série « E » seront au cœur de la proposition Bare Metal d’Oracle alors que la version Standard « E2 » sera immédiatement disponible comme le premier type d’instance dans la gamme. À 0,03$ par cœur et par heure, l’instance AMD EPYC représente jusqu'à 66% de moins en moyenne par coeur que les instances génériques offertes par la concurrence2 et il s’agit de l’instance la plus abordable proposée sur un cloud public.

« Avec le lancement de l’instance AMD, Oracle fait une fois encore la démonstration de sa volonté à obtenir les meilleures offres et performances pour ses clients » indique Clay Magouyrk, senior vice president, software development, Oracle Cloud Infrastructure. « À plus de 269 Go par seconde, la plateform3 AMD EPYC offre la bande passante mémoire la plus élevée de toutes les instances publiques de Cloud. Associée à des performances améliorées, ces avantages en terme de coût aident nos clients à maximiser leurs investissements IT alors qu’ils migrent vers le Cloud ».

En plus de l’offre Bare Metal, l’annonce est également complétée de formes de machines virtuelles à un, deux, quatre et huit cœurs. Cette nouvelle offre profite d’un nombre de cœurs, mais aussi d’une bande passante mémoire et de capacités I/O à la pointe de l’industrie ainsi que de fonctions de sécurité propres aux processeurs AMD EPYC. Tout en étant idéal pour les charges de travail génériques typiques du Cloud, l’offre prend également en charge les applications Oracle.

« Nous sommes ravis qu’Oracle ajoute AMD EPYC à ses offres Cloud. Le processeur EPYC propose plus de cœurs, plus de bande passante mémoire, et une stabilité à toute épreuve. Cela se traduit par un coût total de possession compétitif pour les déploiements Cloud. C’est un choix idéal pour les clients Oracle exécutant leurs applications métier depuis le Cloud » précise Forrest Norrod, senior vice president et general manager Datacenter & Embedded Solutions Business Group pour AMD. « Notre travail avec Oracle met en lumière les processeurs EPYC et leur design unique qui propose aux utilisateurs du Cloud un avantage coût/performance significatif ».

Avec 64 cœurs par serveur et 33% de canaux mémoire en plus que les instances x86 comparables, l’instance Standard E2 est parfaitement taillée pour les charges d’analyse de données qui demandent un grand nombre de cœurs et une bande passante mémoire importante. Ainsi via l’écosystème Hadoop, AMD dispose de partenariats avec tous les fournisseurs à la pointe qu’il s’agisse de Cloudera, Hortonworks, MapR et Transwarp. Sur un run complet de Terasort 10TB, l’instance AMD a démontré une économie de 40% en terme de coût par Terasort face à d’autres instances x86.

Dans le domaine de l’informatique haute performance, la bande passante mémoire supérieure de l’instance EPYC en fait un choix idéal pour les utilisations par des clients dans les domaines de la modélisation météorologique, dans le calcul de le dynamique des fluides, dans la simulation et l’analyse de crashs dans la fabrication aéronautique et ou automobile mais aussi dans l’exploitation pétrolière et gazière. Lors de la résolution sur 4 nœuds d’une simulation CFD Fluent avec cellules 14M et un aéronef à ailes, l’instance basée sur EPYC a démontré une réduction totale du coût de 30% ainsi qu’une réduction des temps d’exécution globaux.