Cloud et IoT : les impacts sur la demande en datacenters

Au cours des dernières années, le recours aux services du cloud par les entreprises a fortement progressé. Ce fait est révélateur d'un changement significatif de leurs besoins, comme le développement de la mobilité et l'Internet des objets (IoT), et d'une redéfinition de leurs priorités dans la sélection de leurs besoins de services en informatique. Naturellement, la demande en espace de datacenter loué s'est transformée. Afin d'identifier les facteurs de cette mutation et de mieux comprendre ses enjeux, 451 Research a mené une étude dans 7 pays (dont 4 pays européens), auprès de 700 entreprises de toutes tailles et secteurs d'activité pour le compte de Vertiv. Le rapport « L'Impact du Cloud et de l'Internet des Objets sur la demande en datacenters » révèle l'importance du stockage de données, de l'adoption du cloud et de l'impact potentiel des nouvelles données générées par les applications de l'IoT.

L'intégralité de l'étude est disponible ici : www.VertivCo.com/451-FR 

L'externalisation IT poursuit sa progression

Le « cloud », qui était considéré il y a encore une dizaine d'années comme une simple tendance, est devenu l'un des supports principaux des services informatiques. Peu à peu, les entreprises ont retiré leurs ressources informatiques de leurs datacenters locaux au profit d'environnements de colocation, de cloud privé hébergé ou de cloud public externalisés.

L'enquête confirme cette propension à l'externalisation du stockage des données. En effet, la majorité des entreprises interrogées prévoit une intensification de leur recours au cloud privé et public d'ici deux ans. Il est à noter qu'en France, 45 % des entreprises gardent leurs ressources informatiques au sein de leurs datacenters, contre 44 % au Royaume-Uni, 40 % en Allemagne et 33 % pour l'Italie.

Le multi-cloud impacte les besoins d'interconnexion

Pour que l'adoption du cloud soit un succès, la connectivité est essentielle tandis que l'interconnexion devient un enjeu majeur pour les fournisseurs de cloud et les entreprises.

Les préoccupations principales des entreprises européennes lors de la mise en œuvre de solutions de cloud public sont la capacité d'évolution des besoins, les coûts engendrés, la latence dans l'usage des applications, le choix d'un fournisseur, et enfin les problèmes de délais de provisionnement ou de Service Level Agreement. En Europe, ces préoccupations se répartissent de la façon suivante :

Les exigences en matière de latence, de coût, de confidentialité, de disponibilité/coût de la bande passante et de souveraineté des données pour l'IoT font croître la demande et, en conséquence, la capacité offerte par la colocation et autres datacenters commerciaux, ainsi que par les datacenters micro-modulaires.

L'IoT influencera les modèles de datacenters et d'interconnexion

Tandis que les projets IoT ont largement été déployés dans les entreprises américaines, chinoises et indiennes, les entreprises des pays européens ne sont qu'aux déploiements limités ou en phase de test. Et même si nous ne sommes qu'au début de la maturité de l'IoT, 22 % des entreprises allemandes identifient avoir déjà déployé leur activité IoT, suivies de très près par les entreprises françaises (21 %), contre 19 % en Italie et 17 % au Royaume-Uni.

L'intérêt pour l'Internet des Objets puis son adoption avant un développement à grande échelle continuent de croître sur tous les marchés verticaux et tous les secteurs. L'IoT connaît un succès fulgurant dans certains cas d'usages tels que l'automatisation et l'optimisation de la fabrication industrielle, le déploiement massif des accès internet dans les transports, ou encore pour assister les opérations logistiques et l'optimisation des itinéraires. Son adoption s'est aussi récemment accélérée dans les secteurs de la santé, de l'agriculture, des villes intelligentes, du retail et de la sécurité.

Il est indéniable que le cloud et l'IoT auront un impact considérable sur la demande en datacenters. En restant ouverts aux possibilités qu'offrent ces technologies émergentes et aux agents de cette demande en colocation, les fournisseurs de datacenters vont pouvoir accéder à de nouveaux marchés.