Equinix proposera bientôt ses services d’interconnexion et de datacentres à Hambourg

Equinix a finalisé l’achat d’un bâtiment commercial au 1 Vierenkamp à Hambourg (Allemagne) auprès d’Aspen REG 1. Management GmbH pour 9 millions d’euros. L’entreprise commencera par investir 22 millions d’euros supplémentaires afin de restructurer les locaux. Le bâtiment, qui sera rebaptisé Equinix HH1 International Business Exchange (IBX), lui permettra d’étendre la plateforme d’interconnexion mondiale Platform Equinix à un 4e marché en Allemagne. Equinix pourra ainsi mieux répondre au besoin croissant de connectivité des infrastructures numériques en Europe. Le rachat a été réalisé le 28 décembre 2018, et le nouveau site devrait être opérationnel au 3e trimestre 2019.

Eric Schwartz, président d'Equinix pour l’EMEA affirme : « L’économie allemande reste une des forces de l’Europe, et la demande locale en matière d'interconnexion continue de croître pour soutenir les entreprises dans le cadre de la transformation de leurs systèmes d’information.  En se développant sur un quatrième marché en Allemagne, Equinix offrira davantage de choix aux multinationales pour bâtir leurs frontières numériques. »

Précédemment, Equinix s’est engagé à investir plus de 131 millions d’euros pour mener une stratégie d’expansion organique de ses datacentres en Allemagne au cours des exercices 2018 et 2019. Aujourd’hui, l’entreprise exploite 200 datacentres IBX sur 52 marchés, et propose à ses clients une variété de solutions pour se connecter à des sociétés du monde entier sur Platform Equinix.

Une expansion stratégique dans la région EMEA

Forte d’une population de plus de 5 millions d’habitants, Hambourg est la deuxième plus grande ville d’Allemagne et accueille une forte concentration de multinationales – dont de grands constructeurs automobiles et fournisseurs de produits de grande consommation. La métropole héberge également une communauté florissante de sociétés du secteur des nouvelles technologies, y compris des entreprises du monde du e-commerce, qui ont donc besoin d’une latence faible, de davantage de bande passante et d’une meilleure connectivité avec des fournisseurs de services cloud et réseau de premier plan.

Pour mener la transformation de leurs systèmes d’information, les organisations sont de plus en plus nombreuses à solliciter :

  • une connectivité à faible latence,
  • l’accès à des fournisseurs de services cloud sur de grands marchés du monde entier
  • ainsi qu’une interconnexion avec les clients et partenaires de leurs chaînes d’approvisionnement numériques.

Afin de répondre à cette demande, Equinix rénovera le bâtiment industriel de deux étages – dont la surface totale avoisine les 12 000 m² – et le transformera en plateforme d’interconnexion et d’hébergement d’infrastructures neutre. Cette première phase de restructuration permettra de créer 375 armoires, l’entreprise visant à terme un total de 1 875 armoires.

Un nouveau datacentre en Allemagne

Les datacentres d’Equinix en Allemagne servent de plateformes commerciales à plus de 900 entreprises sur un total de 9 centres situés à Francfort, Munich et Düsseldorf. La société héberge de nombreux écosystèmes commerciaux florissants et variés dans le pays : des établissements de services financiers, qui convergent sur Equinix pour rationaliser leurs opérations de trading et partager des informations urgentes avec des partenaires ; le plus grand point d’échange Internet, DE-CIX Francfort, la plateforme Equinix IX, ainsi que les points d’échange ECIX, NL-IX, KleyRex et DataIX ; ainsi que grandes entreprises internationales des secteurs de la banque, du commerce et de l’automobile, ou encore des multinationales s’appuyant sur les installations d’Equinix pour s’implanter dans la plus puissante économie européenne.

Le nouveau datacentre HH1 IBX permettra aux clients d’Equinix de passer du statut d’entreprises traditionnelles à celui d’« entreprises numériques » s’interconnectant dans le monde entier avec des individus, des emplacements, des services cloud et des données. En outre, les organisations pourront s’appuyer sur une plate-forme mondiale étendue afin de traiter, stocker et distribuer davantage de données et d’applications sensibles aux temps de latence au niveau des utilisateurs finaux et des marchés locaux (c’est-à-dire à la « frontière numérique »).

HH1 IBX sera situé à proximité de la Mer du Nord, un choix stratégique qui permettra d’accéder facilement à des stations d’atterrissement de câbles sous-marins, Hambourg étant en effet un des principaux points d’interconnexion vers Francfort. Ces dernières années, Equinix a remporté plus d’une vingtaine de transactions concernant des stations d’atterrissement de câbles sous-marins.