Google a lancé son service de jeux vidéo en streaming : Stadia

C'est avec grand renfort de tambours et trompettes que Google a annoncé Stadia ce matin, lors de la Game Developers Conference (GDC). En une phrase Stadia se veut le Netflix du jeu vidéo.

Stadia est un service de jeu en streaming. Concrètement, l'utilisateur choisit un jeu qui est exécuté sur les puissants serveurs du cloud de Google. Le joueur n'a plus besoin d'acheter physiquement les jeux, ni d'avoir une machine toujours plus puissante pour les jeux dernier cri. C'est toute l'idée : avec un service de jeu en streaming, il est possible de jouer depuis sa TV, un vieux PC, une smartphone, une tablette.

Stadia, lors de sa phase de test, connue sous le nom de Project Stream, était limité à une résolution de 1080p à 30 fps, mais Google affirme qu'elle pourra diffuser des jeux en résolution 4K, avec couleurs HDR, à 60 images par seconde, avec un son surround dès le lancement, sans toutefois donner de date, mais évoquant cette année 2019. Google envisage même de monter jusqu’à 8K et 120 fps à l'avenir.

Pour faire bonne mesure, Google a conçu une manette de jeux dédiée à Stadia, connectée directement par Wi-Fi et dotée notamment d'un bouton pour faire des captures d'écrans ainsi que d'un bouton pour activer un microphone intégré permettant aux joueurs d'interagir avec l’Assistant Google.

Stadia proposera une étroite intégration avec YouTube. Notamment, une fonctionnalité "Crowd Play" permettra aux personnes regardant sur YouTube la partie d'un joueur diffusée en 'livestream' de demander à rejoindre cette partie dans le cas d’un jeu multi-joueurs.

Concernant Stadia, il y a des inconnues, au moins pour le moment. Google n'a donné aucune précision quant à la richesse du contenu qui sera proposé, n'a pas donné d'indication de prix, ni précisé quelles seront les capacités requises par la connexion Internet. Car si ce sont les serveurs de Google qui calculent les images des jeux avec Stadia, il faut bien, au final, que ces images arrivent sur le terminal du joueur. Si la connexion est un goulot d'étranglement, l'expérience utilisateur ne sera pas au rendez-vous.

De la façon dont Google présente les choses, Stadia est unique. Mais en fait, le jeu vidéo sur le cloud semblant être un marché juteux, il y a déjà de la concurrence. Microsoft est en train de mettre en place service similaire: xCloud. L'idée du jeu en streaming revient à la stratup française Blade, avec son service Shadow.