IBM acquiert Red Hat pour près de 34 milliards de dollars !

La nouvelle a été annoncé durant le week-end. IBM a débuté les procédures d'acquisition de Red Hat pour la somme de 33,4 milliards de dollars, ce qui représente la plus grosse transaction réalisée par Big Blue à ce jour.

Il y a plus de 20 ans, Red Hat était un pionnier des distributions Linux. Après s'être spécialisée dans les distributions Linux pour serveur, la société Red Hat a étendu ses activités dans le cloud, pour se positionner comme un des premiers fournisseurs de logiciel open source d'entreprise pour Linux et le cloud.

C'est justement ce potentiel dans le cloud qui intéresse IBM et qui a motivé cette acquisition 60% plus cher que la dernière cotation en bourse de l'action Red Hat. En effet, IBM, dont le nom est associé depuis toujours au mainframe, a tardé à adopter les technologie du cloud et peine aujourd'hui à rattraper les leaders du marché.

IBM ne s'en cache pas. Ginni Rometty, CEO d'IBM a déclaré à Bloomberg : Nous sommes en train de remodeler IBM Il s’agit de réinitialiser le paysage du cloud et cette acquisition est le point de départ pour le faire. 

Arvind Krishna, vice-président directeur d’IBM Hybrid Cloud, a déclaré de son côté : IBM s’engage à être un authentique fournisseur multi-cloud et nous allons donner la priorité à l’utilisation de la technologie Red Hat sur plusieurs clouds. Ce faisant, IBM prendra en charge la technologie open source partout où elle fonctionne, ce qui lui permettra de s'adapter de manière significative aux paramètres commerciaux du monde entier.

 

Red Hat est une société florissante avec une croissance de son chiffre d'affaires annuel de 20% et l'on se demande pourquoi elle s'est laissée tenter par ce rachat.

IBM indique qu'à la clôture de l’acquisition, Red Hat rejoindra l’équipe Hybrid Cloud d’IBM en tant qu’unité distincte préservant l’indépendance et la neutralité de son héritage et de son engagement en matière de développement open source, de son portefeuille de produits actuel, de sa stratégie de commercialisation et de sa culture de développement unique. Jim Whitehurst et son équipe de direction actuelle continueront de diriger Red Hat. Jim Whitehurst rejoindra également la haute direction d’IBM et rapportera à Ginni Rometty. IBM a l'intention de maintenir le siège, les installations, les marques et les pratiques de Red Hat.

Mais ça c'est toujours ce qui est dit, au départ de ce genre d'acquisition.

Ce rachat devrait être finalisée fin 2019.