IoT : quand le constructeur ferme, tout ferme !

Rude semaine pour les startups françaises et les IoT. Deux constructeurs d’objets connectés ont annoncé leur fermeture définitive : Holi et Novathings. Holi proposait des objets liés au sommeil et des lampes. Le constructeur était très orienté bien être et santé. Novathings fournissait une solution de stockage avec le matériel Helixee. Dans les deux cas se posent la question de l’utilisation des services et des matériels. 

Quand on parle IoT, objets connectés, bien souvent, on parle de services cloud et là, les problèmes commencent. Novathings promet un accès aux serveurs de stockage et aux fonctions de stockages jusqu’à fin novembre. Après cette date, les serveurs du constructeur ne seront plus disponibles. Dans le cas d’Holi, les matériels qui nécessitaient des services distants cessent de fonctionner et des apps ont été retirées. 

Ces deux cas montrent combien la pérennité des objets connectés pose un réel problème et est finalement aléatoire. Les utilisateurs sont liés à l’existence du constructeur, du fournisseur ou à la vie du produit / service. Dans la plupart des cas, il n’y aura pas d’alternative pour continuer le fonctionnement des services / du matériel.

François Tonic