IoT World, MtoM, Embedded Systems, etc. 2019 : IoT en grande vedette

Cette semaine se tenait à Porte de Versailles (Paris) un grand nombre de salons IT : M2M, IoT, datacenter, cloud computing, etc. Bref, il y avait de tout et pour tout le monde, ou presque. On y parlait datacenter, IoT, infrastructure, cloud, embarqué. La grande vedette de cette année était les objets connectés, les fameux IoT. Impossible de faire 1 mètre sans voir un stand, une affiche IoT. Il y avait les fabricants sur mesure d’IoT, les composants, les PCB, les sociétés de développement. Et pour connecter tout ce joli monde, il faut des infrastructures et c’est là que le cloud arrive avec les connecteurs et Hub IoT, avec un soupçon de Edge Computing. Le hub IoT, même si le nom n’était pas visible, était un peu partout. Le but d’un hub IoT est de pouvoir connecter une flotte d’IoT, de récupérer les données, de monitorer les objets et de traiter et analyser les données. Quelques usages pour le tout public étaient visibles mais on parlait beaucoup aux industriels et aux professionnels. 

Voici quelques constructeurs / éditeurs qui ont retenu notre intérêt :

- ioThinks Solutions : le low code s’invite depuis longtemps dans le développement d’applications métiers et de gestions. Maintenant, c’est aussi côté IoT. KStudio est là pour proposer un environnement pour concevoir une plateforme IoT. Cette solution est proposé en marque blanche. 

- Kuzzle : la solution Kuzzle permet de concevoir rapidement des applications. Si le premier marché était les apps mobiles, désormais les apps IoT sont supportés avec la solution IoT backend.

- dans la M2M / Embedded : on pouvait voir de nombreux modèles d’écrans pour tout type d’objets. Et aussi selon le budget. Contrairement aux années précédents, les écrans eLink étaient très peu présents. Le marché n’est pas encore là. 

- 6tron : comment passer du POC à la série industrielle ? c’est un des défis des IoT pour une entreprise. Concevoir un prototype n’est pas en soi difficile mais l’étape délicate est de pouvoir créer à un vrai PoC industriel. 6Tron a l’ambition d’aider les entreprises à faire la transition. L’association produit de multiples cartes et shields pour prototyper rapidement et elle apporte des conseils sur le développement. L’objectif est de développer la communauté. Les modules sont open source. Une plateforme IoT est aussi proposée. Particulièrement intéressant.

- Altyor : comment réaliser un prototype ? comment faire la fabrication ? Généralement, un PoC IoT revient à 25-30 000 € (ou beaucoup plus selon la complexité), la production industriel c’est minimum 100 000 €. Altyor propose une chaine complète : design, conception, fabrication, distribution. Une approche intéressante pour les entreprises qui ont une idée mais pas les compétences suffisantes. D’autres entreprises proposent des prestations identiques, mais pas forcément sur l’ensemble de la chaine, telles que Dekimo.

Un des défis des IoT est de connecter les objets d’où la présence assez forte cette année des solutions d’intégration cloud. La partie Edge Computing était elle aussi présente mais bien plus timidement. Un des problèmes est de supporter les multiples réseaux télécoms dédiés IoT comme Sigfox et Lora, pour ne citer que les principaux. Cela ne facilite pas le travail des conceptions. 

Le succès du salon IoT a été indéniable, dans les allées et surtout dans les nombreuses conférences proposées qui ont fait salles combles. Preuve d’une véritable attente ! Ce succès contrastait avec la fréquentation côté datacenter cloud computing. 

François Tonic