MicroStrategy parle d’entreprise intelligente à Bordeaux

L’éditeur MicroStrategy, connu pour les outils de Business Intelligence, organise régulièrement des journées ou des demies journées de conférences avec des plénières et des ateliers sur des points précis. Pour la première fois, l’éditeur s’est arrêté à Bordeaux ce jeudi 9 mars avec de gros focus sur le Big Data, Data Visualisation. L’éditeur est actuellement très centré sur l’industrie et particulièrement dite industrie 4.0.

MicroStrategy a été créé il y a 28 ans et est présent dans 27 pays. Plus de 4000 clients utilisent les solutions de l’éditeur. Aujourd’hui, l’éditeur regarde aussi vers l’IoT, le temps réel.

Gartner place l’éditeur comme challenger face aux gros acteurs que sont Tableau, Microsoft, Qlik. L’ambition est de passer dans la case leader. MicroStratégie veut consolider son marché. 

MicroStratégie v10 combine les fonctions de self services, de la découverte de données, BI, tous les outils d’analyses, gouvernance des données. La découverte des données est un des points critiques pour les entreprises comme dans le retail qui possède souvent des magasins, des entrepôts peu ou pas centralisés.

Le marché est assez instable : Qlik perd son patron, rachats d’acteurs. Le décisionnel bouge beaucoup. L’éditeur se positionne en fournisseur de bout en bout mais en voulant fournir des outils simples d’accès. Il mise aussi beaucoup sur les apps mobiles pour les données, la BI, la visualisation des données. Le but est d’avoir une gestion de la donnée unifiée avec des métadonnées uniques. La performance des données est un point important même si on a 27 000 utilisateurs qui utilisent les données. MicroStrategy doit donc fournir une plateforme capable de montée en charge pour assurer la disponibilité. Historiquement, l’éditeur a toujours su utiliser le cache serveur pour les performances. 

La partie mobile est un focus stratégique important pour construire rapidement des apps orientées données pour afficher les données provenant de x sources. L’éditeur propose un environnement No Code / Low Code pour créer rapidement une app métier capable de se connecter aux sources de données. Bien entendu, la sécurité n’est pas oubliée. Une des solutions est l’authentification à multiples critères notamment avec l’outil maison Usher. 

L’éditeur propose un nouveau module orienté collaboration par exemple pour lancer des alertes, créer des notifications / commentaires sur des données. C’est de la collaboration en temps réel. 

La première “plénière” est l’entreprise intelligence. Lorsque l’entreprise réussit à utiliser les technologies avec la transformation numérique. Celle-ci est influencée par les expériences extérieures comme à la maison. Et comment donner accès aux entreprises à ces technologies, débat que l’on a depuis 10 ans. On parle cloud, blockchain, IoT, big data. Comment les utiliser ? Les grandes sociétés technologiques influencent aussi notre vision comme les GAFAM ou Alibaba. Il ne faut pas oublier la réglementation qui pèse sur l’entreprise et la DSI. Sans oublier la concurrence. La donnée est à la base tout mais où se trouve la donnée finalement ? Basiquement, il y a la base de données… Il y a aussi les applications (ERP, CRM, etc.), les services (maps, machine learning…) et les protocoles. Bref, la donnée vient de x sources et sous différentes formes. Mais comment les utiliser ?

Il faut avoir une plateforme unique et unifiée pour construire, déployer et maintenir. Il y a des critères à prendre en compte : 

- les services techniques

- les services applicatifs : ce que l’on peut en faire

- avoir des schémas de données pérennes : avoir une vision abstraite des données pour comprendre mais cette couche doit être pérenne

- créer des jeux de données selon les besoins

- les applications : comment afficher, présenter les données ? Manipuler les jeux de données

- sécurité : capacité à personnaliser la sécurité selon les contextes, multi-couches, multi-technologies. 

Mais il ne faut pas oublier les utilisateurs. En entreprise nous avons les acteurs internes, les acteurs externes (son environnement immédiat). Il faut donc rendre disponible ces apps et données : tableau interactif, assistants vocaux, apps, etc. Mais ne pas oublier le contexte de chaque acteur car chaque acteur a un besoin défini de données et d’informations. C’est un des enjeux de la donnée et de la BI moderne.

Si les utilisateurs construisent leurs applications données, il faut pouvoir les certifier et valider celles-ci par la DSI sinon on aura un problème de shadow it, non ? 

Bien entendu, MicroStrategy est bien placé pour faire de l’Intelligent Enterprise :-) Pour l’occasion, une carte a été créé pour aider l’entreprise avec 4 étapes :

- évaluer le projet, pourquoi faire ce projet ?

- cataloguer les données, les assets

- avoir les outils (logiciels, les terminaux), comprendre les besoins

- créer peu à peu les chemins d’accès, les usages

Ce “voyage” nécessite des technologies, des techniques, des outils pour réaliser cette transformation. Cela ne s’improvise pas et l’outil va conditionner cela. Dans le cas de MicroStrategy, nous trouvons la plateforme. Dernièrement, la plateforme s’est étendue avec les API pour faciliter l’intégration avec les nouvelles sources de données. On peut créer son propre connecteur. L’outil supporte Windows, Linux, Cloud (surtout AWS).