private cloud : le nouveau mot de vmware

comment mieux aider les partenaires, les clients à utiliser, intégrer du cloud computing ? Le cloud privé est visé par cette série d'annonce.
VMware répond à cette question par 3 éléments
- une virtualisation complète sur le datacenter avec Virtual Datacenter Operating System (disponible courant 2009),
- les extensions à l'offre ci-dessus
-l'administration des différentes couches du cloud privé.
Un cloud privé ?
Le cloud privé ou private cloud se définit tout d'abord par une idée simple : disposer d'un environnement sécurité avec les capacité du cloud que ce cloud soit interne ou extern. Il doit être flexible, et capable d'assurer la disponibilité de toutes les applications nécessaires et de le délivrer sur le nuage informatique.
Vmware donne les avantages suivants :
- améliorer la consommation des serveurs et de l'ensemble ressource de son réseau
- fournir des capacités " à la demande"
- être plus flexible sur une future et hypothétique plate-forme d'informatique prouvée et surtout faire fonctionner des applications sans modification, sans réécriture, ce qui est un élément crucial.
VMware mise bien entendu sur son initiative vCloud pour fournir les briques à son private cloud. La bonne exécution des applications et l'intéropérabilité est un élément vital et l'éditeur cherche à rassurer. C'est pour cela que l'on dispose de librairies de développement vCloud.

Reste à mieux cerner ce cloud privé. et surtout l'intérêt de mettre en place un cloud dans son propre réseau. n'est-ce pas retomber dans les travers d'infrastructures actuels ? Le cloud est tout de même censé être externalisé et fait-on du vrai cloud ? nous demandons à voir. Il ne faudrait pas jouer sur les mots et les définitions déjà assez obscures !