Sigfox Connect 2018 : IoT, couverture et écosystème

Sigfox propose aux constructeurs et opérateurs IoT un réseau télécom dédié pour faire transiter les données (ID, données capteurs, géolocalisation, etc.) des objets vers les plateformes logicielles. La conférence européenne de l’éditeur se déroule cette année à Berlin. Dans la session d’ouverture, la grosse annonce concerne le renforcement de sa couverture mondiale : 1 milliard de personnes dans 53 pays. La disponibilité des services Sigfox est un enjeu crucial et la couverture est donc regardée avec intérêt. Au-delà, il est nécessaire de déployer les services et le protocole sur le plus grand nombre d’IoT possibles. Pour accélérer sa présence dans les objets, un partenariat avec ALPS est stratégique car on parle de plusieurs millions d’objets assemblés chaque mois. Aujourd’hui, les modules électroniques Sigfox sont disponibles à des tarifs de 0,20 $. Demain, on parle de quelques centaines pour une implémentation des étiquettes connectées et les beacons.

Parmi les annonces de ce matin, nous trouvons Bublles. Il s’agit d’un tracking des assets au niveau mondial. Bubble peut se déployer partout et se connecter à Sigfox.Le système est capable de moduler le signal selon la disponible du module. L’objectif est de géolocaliser le module. Il peut prendre différentes formes comme un tag. Il peut être utiliser pour délivrer des services selon le contexte localisé du tag (magasin, bureau, dans la rue, etc.). 

Toujours dans la géolocalisation, l’opérateur dévoile Atlas WiFi. L’idée est simple : utiliser le WiFi pour géo localiser que se soit à l’intérieur ou à l’extérieur. Pour compléter ce service, les bases de HERE sont utilisées. On géolocalise et on peut proposer des services précis. Et sans utiliser le GPS. Autre nouveauté dévoilée, pour compléter une couverture ou proposer un accès au réseau Sigfox, un box permet de le faire : Micro Base Station. Elle se connecte via le réseau local et établit un connexion avec Sigfox Cloud. Une connexion cellulaire est possible.

Terminons par le commencement : la couverture. Pour étendre celle-ci, sur terre et sur mer, Sigfox veut passer par le réseau satellite. Le choix s’est fait sur Eutelsat. Ce service ne devrait pas être disponible avant 2020. Les premiers tests sont prévus pour l’été 2019. 

Le salon permet de voir l’étendu des partenaires. Nous trouvons tranquillement 2 catégories : ceux qui créent les modules et les puces (et notamment les puces radios pour la connexion) et les fabricants d’IoT. La partie logicielle est peu présente par contre, exceptés quelques acteurs tel que Siemens pour son plateforme IoT. Mais Sigfox sait que la partie logicielle doit être développée et proposer de nouveaux services. 

Le marché de Sigfox est avant tout les professionnels, l’industrie, la logistique, etc. 

Côté développeur, aucune annonce particulière n’a été faite à Connect. Rappelons que Sigfox propose des API, des kits complets pour démarrer (qui sont largement diffuser en université. Un important travail est effectuer pour ne pas casser la compatibilité, sujet très sensible. 

François Tonic