Le code de conduite européen

Connaissez-vous le code de conduite pour les datacenters ? Il s’agit d’un document de référence européen pour établir de meilleures pratiques dans les datacenters. 

Une journée fut organisée par le Gimélec, l’Agit et France Datacenter autour du Code de conduite.

Pourquoi un tel document ? Les datacenters représentent une énorme dépense énergétique et est une partie stratégie de l’informatique. On estime que les datacenters consomment environ 2 % de l’énergie aux États (chiffres 2011). En France, selon les études, on l’estime à environ 10 %. Ce chiffre augmentera dans les prochaines années.

Le code de conduite (CoC) est une démarche volontaire. Aujourd’hui, ce n’est pas un règlement ni une obligation. L’opération est de réduire la consommation énergétique du datacenter, en respectant des préconisations. Le CoC concerne les datacenters de toute taille. Deux catégories d’acteurs sont concernées :

-      les participants : ce sont les propriétaires et les opérateurs des datacenters

-      endorsers : les vendeurs, consultants et partenaires

Pour les datacenters existants, il s’agit d’auditer pour identifier les opportunités énergétiques puis d’établir un plan d’action qui sera soumis au Joint Research Center européen. Il pourra être accepté ou refusé. Ce plan d’action doit inclure un agenda et une supervision régulière pour mesurer les projets. 

Chaque année, les datacenters font l’objet d’un rapport complet pour recevoir ou non l’estampille officielle. Les données fournissent des métriques communes à tout le monde. L’indice utilisé est le fameux PUE. Même perfectible, le PUE demeure le métrique étalon pour comparer les datacenters, car il repose sur une définition commune. Aujourd’hui, les pays nordiques possèdent un PUE de 1,71 avec une température de fonctionnement de 18 à 26°. En France (et plus largement en Europe du Nord et centrale), en moyenne, il est à 1,72 sur 122 datacenters référencés. Par contre l’amplitude de températures est large : 14 à 28°. Certains datacenters arrivent à 1,2, ce qui représente une belle optimisation. Seule une poignée de datacenters arrive à un PUE de 1 à 1,2.

Aujourd’hui, 289 datacenters sont référencés, avec un PUE moyen de 1,80, et une température moyenne de fonctionnement de 19,5°. Pour la période 2010-15, on constate que le PUE a augmenté à 1,88. Ceci peut s’expliquer par une densité de plus en plus grande des serveurs et les températures de fonctionnement étant encore élevées et le confinement des allées froides et chaudes n’était qu’à ces débuts. 

Le CoC est une (longue) liste de bonnes pratiques concernant le datacenter, les nouveaux logiciels, les nouveaux équipements, les nouvelles constructeurs. À chaque domaine correspondent des pratiques différentes.

Le plus difficile est, vous l’aurez compris, d’avoir les bons métriques, les bons outils. Mais il ne faut pas le CoC soit isolé par rapport aux autres initiatives internationales. Mais le PUE ne peut suffire pour mesurer l’efficacité d’un Datacenter, mais actuellement il s’agit de l’unique métrique définie et reconnue. Mais la commission travaille à d’autres métriques complémentaires.