Le Big Data se démocratise

Il y a près de neuf ans, était inventé le terme « Big Data » par des informaticiens de l'Association "Computing Machinery". Dans un article intitulé "Visually Exploring Gigabyte Datasets in Real Time", ils exploraient et présentaient les défis posés par des volumes de données en constante augmentation. Depuis, le gigaoctet a rétrogradé de cinq fois de sa position de la plus grande unité de stockage de données.

Pour les entreprises, les enjeux ont évolué et la priorité réside dans les résultats concrets tirés de ces grands volumes de données plutôt que les informations elles-mêmes. En effet, les capacités analytiques du Big Data peuvent enfin profiter à toutes les entreprises et plus uniquement aux géants du digital. Selon un rapport d’IDC, les investissements Big Data vont augmenter de près de 12% par an jusqu’en 2022. Cela est enfin possible grâce au développement d’innovations technologiques, notamment dans l'analyse des données, qui permettent aux entreprises d’atteindre de nouveaux sommets de performance.

À ces débuts, le Big Data n’était qu’un concept théorique et loin d’être un outil fiable pour les entreprises. Cependant, grâce notamment aux innovations technologiques, tout cela est en train de changer. Afin de comprendre comment le Big Data peut aujourd'hui aider les organisations à tirer profit de leurs données, il faut examiner comment la technologie a évolué.

Une technologie basée sur les chiffres...mais pas seulement !

Avec plusieurs billions de « 1 »et de « 0 » organisés en fichiers sensibles, les analystes ont besoin que les données soient traduites sous une forme facilement interprétable. Les développeurs ont dû créer une technologie permettant de convertir les chiffres en un format plus simple d'utilisation : par exemple, un tableau de bord comportant des graphiques et des tableaux simplifiés.

Avec cette évolution, les technologies d'analyse ont commencé à offrir deux façons de travailler : avec " code " pour les analystes qui savent coder, et " sans code " pour les autres employés qui ne savent. Le Big Data est ainsi sorti du champ des spécialistes de la donnée et s’est démocratisé. Ainsi, les collaborateurs disposaient d’outils de prise de décision reposant uniquement sur des données fiables plutôt que sur une " intuition", loin d’être factuelle.

La prédiction efficace des tendances

Autre grand progrès technologique dans l'analyse des données : le prédictif. On ne s’attache plus seulement à analyser ce qui s’est passé, mais on regarde également ce qui pourrait arriver. Les meilleurs planificateurs stratégiques ont ainsi su exploiter les données disponibles et les ont extrapolées pour anticiper ce qui se profilait à l'horizon. Le Big Data devient une intelligence exploitable.

 Ainsi, au fur et à mesure de la création de nouveaux  algorithmes de Deep Learning, la modélisation prédictive automatisée, fondée sur de vastes ensembles de données fiables, peut maintenant aider les entreprises à planifier l'avenir avec un bon degré d'exactitude.

La valeur ajoutée des données à la portée de tous

Désormais, les plateformes d'analyse de données peuvent non seulement prédire comment une entreprise et le marché pourraient évoluer, mais également permettre aux entreprises de gérer facilement des modèles prédictifs et de les mettre en production. En relevant ce défi au sein d'une plateforme unique, la technologie est passée de la génération de données à la mise en œuvre des données, aidant ainsi les collaborateurs à exploiter le Big Data comme un véritable outil commercial.

Cette technologie de pointe permet aussi aux dirigeants et collaborateurs, sans compétences informatiques, de créer des flux de travail prêts à être mis en œuvre par les programmeurs. Disposer de cette capacité au sein d'une plateforme d'analyse de données permet une mise en œuvre beaucoup plus rapide qu'avec les solutions utilisées par les data scientists.

Les avantages de Big Data

Les géants du numérique, tels que Microsoft, Apple et Google ont été parmi les premiers à développer une technologie propriétaire leur permettant de tirer le meilleur parti de Big Data. Cependant, celle disponible sur le marché d'aujourd'hui en est à la portée de tout type d'entreprises, quel que soit leur modèle économique.

Aujourd’hui, grâce aux outils d'analyse de données, le Big Data s’est imposé sur le marché, avec des taux d'adoption dans les entreprises passant de 17 % en 2015 à 53 % en 2017, selon une étude réalisée par Dresner Advisory. Non seulement les organisations sont en mesure de maximiser leur efficacité et de mieux planifier leurs activités, mais elles peuvent aussi avoir un impact positif au sens large : par exemple, promouvoir des pratiques de travail plus écologiques grâce à la modélisation prédictive, ou diminuer la charge de travail des employés en améliorant leur efficacité.

Le Big Data est la pierre angulaire de la révolution dans le domaine des technologies de l'information. Désormais, les entreprises, quelle que soit leur taille, réalisent d'énormes investissements dans le domaine de l'analyse de données à grande échelle. La convergence de ces évolutions signifie que, pour la première fois dans l'histoire, nous disposons des capacités nécessaires pour analyser des volumes de données impressionnants, rapidement et à moindre coût. Ces capacités ne sont ni théoriques, ni abstraites. Elles représentent un véritable bond en avant et une évidente opportunité pour les entreprises qui pourront réaliser d'énormes gains en termes d'efficacité, de productivité et de rentabilité.

Raphaël Savy, Directeur Europe du Sud chez Alteryx