Cloud Magazine vous présente ses meilleurs voeux

Check Point annonce la disponibilité de CloudGuard SaaS

Check Point annonce aujourd'hui la disponibilité de CloudGuard SaaS, une suite conçue exclusivement dans le but de stopper les menaces sophistiquées ciblant les applications SaaS. 

CloudGuard SaaS protège les entreprises qui utilisent des applications SaaS et des messageries hébergées dans le Cloud (telles que Office 365, GSuite et OneDrive) en stoppant des attaques ciblées qui cherchent à dérober des données sensibles. Répondant aux menaces SaaS avancées, ce service dans le Cloud fournit une protection à 360 degrés contre les logiciels malveillants, les attaques de phishing, et la prise de contrôle des comptes des collaborateurs. Il est en mesure de détecter une utilisation non autorisée des applications SaaS et d’empêcher les fuites de données, tout en offrant une visibilité instantanée sur les menaces. 

« Dans le paysage actuel des cyberattaques de 5e génération, il est crucial de mettre en œuvre une technologie capable de faire face à davantage de menaces ciblant les applications d’entreprise hébergées dans le Cloud, » déclare Thierry Karsenti, Vice-Président Technique Europe de Check Point. « Les entreprises se tournent généralement vers des solutions CASB, qui offrent une visibilité et une protection contre les fuites de données. CloudGuard SaaS offre, quant à lui, des fonctionnalités accrues et est conçu dans le but de stopper tous types d’attaques ciblant les applications SaaS. »

CloudGuard SaaS bloque les tentatives de prise de contrôle des comptes SaaS, en empêchant les utilisateurs non autorisés de se connecter, même lorsque leur appareil est déjà compromis. La nouvelle technologie ID-Guard de CloudGuard SaaS identifie les accès frauduleux via leurs tentatives de connexion, et centralise l’authentification multifacteurs. CloudGuard SaaS peut également authentifier les utilisateurs d’applications SaaS les appareils mobiles ou les PC.

Selon Check Point , CloudGuard SaaS est en mesure de bloquer tout attaque de phishing ou d'usurpation d’identités, ainsi que le contenu d’emails grâce à des moteurs d'intelligence artificielle.